Plaque rhomboïdale tridimensionnelle pour fracture condylienne

Les fractures du condyle mandibulaire constituent certainement l'un des plus grands défis auxquels les professionnels de la chirurgie crânio-maxillofaciale doivent faire face. L'angulation considérable, les conditions anatomiques étroites et la proximité de vaisseaux sanguins et structures nerveuses importants répugnent de nombreux médecins à traiter chirurgicalement la fracture.

Désormais, la plaque rhomboïdale tridimensionnelle pour fracture condylienne permet à KLS Martin Group de vous proposer un moyen de compenser les forces masticatoires exercées sur ces fractures. Avantages de la plaque rhomboïdale tridimensionnelle pour fracture condylienne :

  • Traitement chirurgical des fractures du condyle mandibulaire basses, moyennes et hautes.
  • La plaque en forme de losange assure une transmission parfaite des efforts de traction et de compression dans la mandibule.
  • Les trous étroitement positionnés dans la partie proximale permettent un placement fiable des vis d'ostéosynthèse, même dans des conditions anatomiques complexes.

Les plaques se déclinent en deux versions

La version standard offre l'avantage particulier de la géométrie des trous de glissement latéraux, géométrie qui permet au chirurgien une réduction finale des fragments osseux alors que les vis d'ostéosynthèse sont d'ores et déjà fixées au préalable.

La plaque à stabilité angulaire (anodisée couleur vert) associée au vis ThreadLock TS assure un blocage des vis sur la plaque d'ostéosynthèse, cette dernière étant alors autoporteuse, ce qui permet d'éviter toute résorption au niveau de l'os inhérente au serrage des vis.